Mon avis sur les colorations

Mis à jour : 24 oct 2018

Par Lou


Pourquoi refuser les colorations classiques ?

• Elles sont mauvaises pour la santé : les produits chimiques contenus dans les couleurs classiques sont très toxiques (elles sont d’ailleurs interdites au moins de 16 ans, ce n’est pas pour rien !). Il est à la fois dangereux d’inhaler les vapeurs d’ammoniaque* et de s’appliquer sur le cuir chevelu des quantités significatives de sels de métaux lourds (plomb, mercure, cadmium), les pesticides*, perturbateurs endocriniens*, PEG* et bien sûr les parabènes*. Tous ces produits seront absorbés par la peau et pourront entraîner cancers et dérèglement hormonaux, problèmes de peau mais aussi problèmes respiratoires lorsqu’ils sont inhalés.

• Elles abîment vos cheveux durablement : elles modifient chimiquement la pigmentation des cheveux en pénétrant leur fibre, donc en les fragilisant fortement. Faire des couleurs à répétitions peut entrainer une modification profonde de votre santé capillaire : chute de cheveux, perte de volume, cheveux qui s’affinent, cheveux cassants puisque très asséchés.

• Elles polluent la planète : les emballages, accessoires créent des déchets superficiels. Les produits chimiques eux, finissent par polluer les mers et nappes phréatiques, participant activement à la destruction de notre écosystème.

• Elles sont chères : comparativement aux colorations naturelles et au henné, les colorations chimiques sont de 15 à 45% plus chères.


Qu’est-ce qu’une coloration naturelle ?

• Une coloration naturelle est composé uniquement de produits d’origine végétale : généralement des plantes, racines ou écorces réduites en poudre afin de créer des pigments naturels. Au lieu de pénétrer au cœur de la fibre capillaire pour la modifier, elle va enrober et gainer le cheveux : elle ne crée donc pas de réaction chimique mais s’adapte respectueusement au cheveu.

• La coloration naturelle est donc un véritable soin pour le cheveu, contrairement aux colorations classiques qui constituent une agression pour vos cheveux, votre corps et l’environnement.

• Il existe différents types de colorations naturelles, mais toutes les teintes sont possibles. Le broux de noix, par exemple, permet d’obtenir une teinte châtain foncé. La couleur peut être, comme une coloration classique, permanente ou éphémère selon le produit choisi. Seule la décoloration ne reste possible que chimiquement – sauf un léger éclaircissement possible grâce à la cannelle associée au miel qui contient une peroxydase naturelle. Voici quelques marques proposant des colorations naturelles prêtes à l’emploi : Logona, K pour karité, Terre de couleur, Marcapar… Certaine sont de fabrication française. Il existe également des salons de coiffure utilisant des colorations naturelles, mais vous pouvez aussi composer vous même votre coloration à l’aide de poudres et autres extraits de plantes variés. Il existe des recettes sur aroma-zone.fr


Attention !

Il se trouve en magasin bio des colorations dites naturelles, qui contiennent en réalité beaucoup de produits chimiques. Il faut donc faire très attention et lire les étiquettes pour s’assurer que le produit correspond bien à ses attentes.

Mon expérience personnelle :

Cela fait plusieurs années que j’utilise le henné pour donner à mes cheveux vigueur et brillance. Après plusieurs années de colo classiques, j’avais eu une grosse perte de masse et de volume, mes cheveux étaient secs et ternes. Le henné est un arbre du moyen orient et de l’Afrique du nord. Les Egyptiens utilisaient déjà ses feuilles comme cosmétique il y a plus de 5000 ans ! Il en existe du blond au noir, en passant par le roux. Toutes les teintes sont donc possibles.

Après avoir arrêté complètement les couleurs chimiques, et comme j’apprécie les reflets roux, j’ai décidé de tenter le henné ! Je choisis souvent le henné du Rajasthan de chez aroma-zone.fr qui est très bien, mais il en existe bien d’autres, à vous de trouver celui qui vous convient !


Comment l’utiliser ?

L’application est peut-être moins pratique que celle d’une coloration classique, mais si on est un peu patient, ça n’est pas sorcier ! De plus, les tâches de henné, contrairement à ce que l’on croit, se nettoient facilement à l’eau tiède et au savon ; sur la peau par contre, il est assez tenace, je vous conseille donc d’utiliser des gants pour protéger vos mains.

Son odeur qui a parfois mauvaise réputation est pourtant très agréable, il a pour moi l’odeur du soleil et des moissons ! Une véritable odeur d’authenticité et de nature !

Pour que les pigments se révèlent tout à fait, il faut mélanger sa poudre de henné avec de l’eau bien chaude, et faire ce mélange de préférence au moins deux heures avant l’application. Utilisez une spatule en bois (j’utilise des baguettes chinoises !) pour mélanger, car le contact avec du métal risque d’altérer la préparation. Pour intensifier la couleur, j’ajoute souvent un peu de paprika ainsi qu’un peu de jus de citron (mais attention, pas trop, car l’acide du citron à tendance à assécher les cheveux !) Appliquez le mélange sur cheveux secs, en partant des racines, puis finissant par les pointes, en vous assurant que toute votre tête est enduite, puis laissez poser de 30 à 120 minutes selon vos désirs : plus vous le laisserez poser, plus la couleur sera intense.

Pour soigner vos cheveux, il est également important d’utiliser des shampooings naturels, les shampooings classiques étant eux aussi à bannir de vos salles de bains !* cf article sur les cosmétiques

Le henné a lui aussi une légère tendance à assécher les cheveux après plusieurs applications. Il est donc important de nourrir sa chevelure grâce à des masques d’huile d’argan, huile de coco, huile de ricin qui sont toutes trois très bénéfiques. Vous pouvez également en ajouter un trait dans votre préparation de henné, mais alors il accrochera moins bien à vos cheveux, c’est pourquoi je conseille de plutôt faire un masque en aval.


Attention !

Il existe des hennés auxquels a été ajouté du sodium picramate, un produit chimique qui attaque la fibre capillaire. Encore une fois, faites très attention aux étiquettes, même pour le henné.


Le saviez-vous ?

Il est également possible de choisir du henné neutre qui donnera à vos cheveux les mêmes qualités en gardant votre teinte naturelle.